Affiche du film Elvis à Cannes

Affiche du film Elvis à Cannes

30èmeANNIVERSAIRE D’ELVIS MY HAPPINESS

SAMEDI 26 MARS 2022 - RIVER CAFE

 

                            

De belles retrouvailles !

 

Lors de l’annonce de cet événement, nous avions mis en exergue ces quelques mots extraits de la chanson d’Elvis, Spring Fever : Le printemps est partout, c'est l'heure de s'amuser, il n'y a aucun doute maintenant. L'amour est dans l'air, lève-toi, sors… et nous avions vu juste, car ce 26 mars régnait réellement un air de printemps sur la capitale. En effet, nul besoin dans l’ambiance cosy du River d’allumer la cheminée, le printemps était bien là et la fièvre n’allait pas tarder à embraser la salle. Oublié la frustration qui nous avait envahi avec l’annulation, pour cause de covid, de notre soirée anniversaire du King du 15 janvier dernier, les retrouvailles en ont été que plus belles. On le doit bien sûr en premier lieu à nos amis musiciens, mais aussi à la prestation, toujours remarquable, des équipes du River Café.

 

Trois groupes se sont succédé. The Southerners tout d’abord qui avaient la charge d’ouvrir la soirée, Ce qu’ils firent de belle manière en interprétant près d’une dizaine de titres, parmi lesquels quelques reprises de Carl Perkins et, bien entendu de chansons d’Elvis, comme All Shook Up… Des interprétations personnelles, bien enlevées, venant d’un groupe qui dégage un réel sentiment de sympathie…

Après un court intermède au cours duquel Charlotte Antraigue, 11 ans, qui chante habituellement avec le Chœur des enfants de Bretagne, nous interprèta, a capella, Amazing Grace puis Can’t Help Fallind In Love… ce sera à Alex Mazzoleni, que l’on ne présente plus et qui, depuis près de vingt-ans maintenant fait partie de notre grande famille, de prendre place. En virtuose, il nous a offert, cette fois encore, une prestation de très haute volée avec des titres comme, Mystery Train, I Don’t Care If The Sun Don’t Shine… Dance to the Bop de Gene Vincent, en passant par un hommage aux Stray Cats ou encore un Johnny Be Good, repris en chœur par la salle. Que du bonheur !...

 

Et pour terminer, quel plaisir que de retrouver le groupe Gunshot qui de confinement en confinement, n’avait pu, lors des soirées précédentes, nous rejoindre. Il a fait ce soir-là un retour à la hauteur de nos attentes. De King Creole à Whole Lotta Shakin’ Goin’ On ou Love Me Tender… en passant par les propres compositions de Yannick Dimont, il a emballé le River en faisant monter l’ambiance d’un cran supplémentaire. Mais c’était loin d’être terminé, puisque le groupe sera rejoint par Alex et les autres musiciens pour un bœuf complètement débridé où ils seront rejoints par Jean-Marie. Suivra un vrai festival rock’n’roll, One Night, Good Rockin’ Tonight… Tout cela dans une bonne humeur générale, communicative, chaleureuse, conviviale… A l’image de My Happiness, dont nous ne pouvions fêter de plus belle manière les 30 ans de son lancement, c’était au printemps 1992. Un grand merci à tous !...